Modifié le 16 mai 2011

Genève accepte le projet immobilier des Cherpines

Cherpines Genève
Le projet des Cherpines a remporté les suffrages. [etat.geneve.ch - ]
Les Genevois ont dit oui à pratiquement 56,6% au projet immobilier des Cherpines, qui prévoit le déclassement d'une zone de 58 hectares et la construction de 3000 logements. Le projet pour la mobilité douce a lui été accepté de justesse avec 50,3%.

Les électeurs ont estimé acceptable le sacrifice de bonnes terres arables au profit d'un quartier d'habitation idéalement situé aux portes de la ville. Outre des logements, la zone de 58 hectares doit aussi accueillir des surfaces commerciales, des infrastructures sportives et une école.


Le projet de déclassement était appuyé par le gouvernement genevois et l'ensemble de la classe politique à l'exception des Verts, de l'UDC et de l'extrême gauche. Le WWF, Greenpeace et une coopérative maraîchère ont aussi mis la main à la pâte pour récolter des signatures en faveur du référendum.


Certains adversaires critiquaient la faible densité de logements prévue sur la parcelle. D'autres insistaient sur la nécessité de préserver une agriculture de proximité.


Coup de pouce à la mobilité douce

Autre sujet chaud de ce dimanche de votation au bout du lac, l'initiative sur la mobilité douce a finalement été acceptée sur le fil par les Genevois (50,3% de oui). Le texte demande d'aménager dans les huit ans un réseau de pistes cyclables sécurisé ainsi que des cheminements et des traversées pour les piétons.


La place du vélo dans la circulation des villes au coeur de la votation de dimanche.
La place du vélo dans la circulation des villes au coeur de la votation de dimanche. [DR]
Avec le soutien du Conseil d'Etat, l'initiative lancée par l'association actif-trafic est parvenue à convaincre une majorité. La peur de donner la priorité à la mobilité douce évoquée par la droite et des automobilistes électeurs sur les nerfs face aux difficultés de circulation n'aura finalement pas prévalu.


Ailleurs en Suisse, cinq autres initiatives d'une teneur similaire ont été lancées. A Saint-Gall, le texte a été accepté tel quel, tandis qu'à Bâle et à Lucerne des contre-projets ont été adoptés et qu'à Zurich et à Winterthour une votation devrait avoir lieu cette année encore.


21'000 votants par internet

La population genevoise s'est prononcée sur trois autres objets en ce dimanche de votations. Elle a accepté à 91,2% une modification formelle de la loi sur les baux et loyers et à 79,1% un changement mineur de l'imposition des personnes physiques.


Elle a aussi dit oui à 64,5% à la déduction fiscale des dons en faveur des partis. 21'000 votants par internet


Pour la première fois depuis le lancement du vote par internet, l'ensemble des électeurs du canton de Genève a pu voter électroniquement. Plus de 21'000 personnes ont utilisé ce moyen pour donner leur avis, a indiqué le responsable du projet Michel Warynski. Le scrutin n'a rencontré aucun problème.


ats/cer/mre


Publié le 15 mai 2011 - Modifié le 16 mai 2011