Modifié le 28 juin 2010

Ylenia, morte étouffée ou empoisonnée

C'est dans la même forêt d'Oberbüren que l'arme a été retrouvée
Une cérémonie publique à la mémoire de la fillette est organisée [Keystone]
La petite Ylenia a vraisemblablement été étouffée ou empoisonnée par son ravisseur. "Nous ne pouvons pas encore exclure ces deux causes de décès", a déclaré mercredi le porte-parole de la police cantonale saint-galloise.

Hans Peter Eugster confirmait ainsi des déclarations faites à
plusieurs quotidiens alémaniques par le médecin légiste responsable
de l'autopsie.





Mardi, la police a fait savoir que le corps de la fillette de cinq
ans et demi, retrouvé samedi dernier dans un bois de Saint-Gall, ne
présentait pas de traces de violences ou d'abus sexuels
flagrants.

Hypothèses écartées

La cause de la mort n'est toujours pas connue, mais plusieurs
hypothèses sont d'ores et déjà écartées. Selon les premiers
résultats de l'autopsie, Ylenia n'a pas été étranglée, noyée ou
enterrée vivante, a expliqué le médecin légiste Daniel Eisenhart
dans des interviews parues mercredi dans "20 Minuten" et
"Blick".





L'étouffement et l'empoisonnement, en revanche, n'ont pas encore
pu être définitivement exclus. Il faudra quatre à six semaines
avant que les investigations et les analyses soient terminées.

Création d'une fondation

La mère d'Ylenia et son frère, oncle de la fillette, ont annoncé
mercredi soir dans les téléjournaux de SF1 et de la tsr qu'ils
allaient créer une fondation en souvenir de la fillette.





Cette fondation viendra en aide aux enfants qui vivent dans la
détresse. "Peut-être que la mort d'Ylenia prendra ainsi un sens",
ont-ils déclaré. La mère de la victime est convaincue que le
ravisseur présumé n'a pas planifié l'enlèvement de longue date.
"Ylenia s'est trouvée au mauvais moment au mauvais endroit",
a-t-elle dit.

Pas montée volontairement

«Je ne pense pas qu'Ylenia soit montée d'elle-même dans la
camionnette de son ravisseur», a confié la mère à l'émission
«Reporters», de la télévision alémanique. «Elle savait qu'il ne
faut pas monter dans le véhicule d'un inconnu, même s'il propose
des bonbons».





Elle-même ne se fait aucun reproche, a-t-elle poursuivi. «Cela
n'apporte rien». Mais elle ne peut s'empêcher d'y penser. S'il
avait plu ce jour-là, Ylenia aurait-elle eu l'idée d'aller chercher
son shampoing à la piscine ?, se demande sa mère. «C'était son
idée, pas la mienne.»





agences/het

Publié le 19 novembre 2007 - Modifié le 28 juin 2010

Cérémonie publique

Une cérémonie funéraire publique aura lieu pour la petite Ylenia mercredi prochain à Appenzell à l'église protestante.

"Les démonstrations de solidarité de la population face au destin d'Ylenia ont été un grand soutien pour les proches de la fillette. Les habitants sont donc chaleureusement invités à participer à la cérémonie funéraire", a fait savoir la famille mercredi par l'intermédiaire de la police d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

Ylenia ne sera pas enterrée le même jour, a précisé à l'ATS un porte-parole de la police, qui n'a pas voulu indiquer la date retenue. L'ensevelissement aura lieu en présence des proches uniquement.

Fondation

La famille d'Ylenia a annoncé son intention de créer une fondation en souvenir de la fillette.

Cette fondation devrait aider les enfants qui vivent dans la détresse.

Le numéro de CCP de la Fondation: 85-120 000-0