Publié le 07 juillet 2010

Les sinistrés de L'Aquila marchent sur Rome

La fin du moratoire fiscal a fini d'user la patience des habitants sinistrés de la région de L'Aquila.
La fin du moratoire fiscal a fini d'user la patience des habitants sinistrés de L'Aquila. [ - ]
Plusieurs milliers d'habitants de L'Aquila, ville du centre de l'Italie frappée en 2009 par un séisme meurtrier, ont envahi mercredi la Place de Venise à Rome pour dénoncer leur situation toujours précaire et réclamer une aide économique.

Deux manifestants ont été légèrement
blessés dans de brefs heurts avec les forces de police au cours de ce que les
organisateurs ont appelé "la marche sur Rome".

Aux cris de "Honte! Honte!" et "Au
parlement!", les manifestants qui devaient se rassembler sur une petite
place voisine, ont forcé les barrages de police pour envahir la place puis le
Corso, principale artère de la capitale, en direction du parlement.

Les manifestants ont poursuivi leur
parcours, notamment devant la résidence privée à Rome du chef du gouvernement
Silvio Berlusconi.

Du provisoire qui dure

"On est casés dans des minuscules
maisons préfabriquées qui prennent déjà l'eau et maintenant il n'y a plus d'argent
pour la reconstruction", a déclaré l'une des manifestantes brandissant un
drapeau vert et noir, couleurs de la ville.

"Ils se sont fichus de nous. Ils ont
dépensé tout l'argent pour des logements soi-disant provisoires qui sont en
train de devenir définitifs, et maintenant il faudrait qu'on commence à payer
des taxes", renchérit un autre manifestant.

"Depuis le 1er juillet, nous devons
recommencer à payer nos impôts, mais le plus dur ce sont les arriérés", a
déclaré le maire de l'Aquila, Massimo Caliente, qui a été reçu par le président
du Sénat.

En début de soirée, le gouvernement a
annoncé que le recouvrement des impôts, qui avait été suspendu après le
tremblement de terre pour les habitants de l'Aquila et des communes
environnantes, serait étalé sur dix ans au lieu de cinq, et ce à compter de
janvier 2011.




afp/jeh

Publié le 07 juillet 2010

Pour mémoire

Le séisme du 6 avril 2009 à L'Aquila a fait 308 morts et ravagé son centre historique, ses églises médiévales ainsi que plusieurs localités des alentours.

Depuis, plus de 30'000 personnes n'ont pu revenir chez elles.

Elles sont pour l'instant logées dans des appartements surnommés "maisons Berlusconi", du nom du chef du gouvernement, dans la périphérie de L'Aquila, dans des casernes ou à l'hôtel.