Modifié le 28 juin 2010

Une pandémie coûterait une fortune à la Suisse

La grippe A/H1N1 pourrait coûter 1,1 % du PIB suisse
La grippe A/H1N1 pourrait coûter 1,1 % du PIB suisse [Reuters]
Une pandémie de grippe A/H1N1 en Suisse pourrait représenter un coût direct équivalant à 1,08% du produit intérieur brut (PIB), soit près de 6 milliards de francs. L'impact apparaît quatre fois et demi plus élevé que pour une grippe saisonnière, révèle une étude.

L'émergence d'une pandémie de grippe A/H1N1 en Suisse générerait
précisément des dépenses directes de 5,85 milliards de francs,
selon une étudie réalisée par Bordier & Cie. L'hypothèse de
travail de la banque privée genevoise se fonde sur une durée de 25
jours.





Le poste le plus cher reviendrait aux coûts occasionnés par les
hospitalisations ordinaires. Ils se monteraient à plus de 2
milliards de francs en considérant une durée de trois jours pour
10% de la population à risque, en se basant un prix de 2100 francs
par jour.

Cher absentéisme

Quant aux hospitalisations en soins intensifs (pour 2% de la
population à risque durant deux jours), elles pourraient constituer
une facture de 714 millions de francs avec une journée à pas moins
de 5500 francs.





Au niveau des entreprises, l'absentéisme coûterait plus de 1,45
milliard de francs. L'auteure de l'étude part du principe qu'un
quart des employés seraient touchés pour une durée de maladie
moyenne de sept jours.

Traitements médicaux

Le coût des traitements totaliserait une somme de 344 millions
de francs. Sont compris, les consultations, l'acquisition de
Tamiflu et de traitements pour contrer la fièvre et les maux de
tête ainsi que la toux par un quart de la population.





L'étude tient encore compte du coût d'une vaccination en
considérant l'ensemble de la population, avec un coût unitaire de
10 francs par dose, en sachant qu'il en faut deux, et deux
consultations médicales à 50 francs. Montant total: 911 millions de
francs.





L'étude de Bordier & Cie ne considère toutefois pas trois
aspects du coût d'une pandémie. Le premier a trait à la perte de
chiffre d'affaires dans le commerce de détail, en raison de la peur
généralisée de faire ses courses. Le deuxième touche au
ralentissement de l'activité économique dû à l'absentéisme et le
troisième à l'ouverture des hôpitaux de secours.





ats/ak

Publié le 29 juillet 2009 - Modifié le 28 juin 2010

Mesures d'hygiène drastiques

La seule désinfection des mains pendant les 25 jours que durerait la pandémie coûterait une somme 318 millions de francs. La mesure concernerait l'entier de la population, à raison de 7 bouteilles de désinfectant à 6 francs pour se laver les mains 20 fois par jour.

De plus, le port de masques par tout le monde impliquerait une dépense supérieure à 52 millions de francs. Ici, il s'agirait d'acquérir 50 masques (deux par jour) par personne pour un prix de 6,90 francs.

Une crèche de Lugano fermée

Une crèche de Lugano-Breganzona a dû fermer à cause de la grippe A/H1N1. Une éducatrice et un enfant de 3 ans ont été infectés par le virus.

Pour éviter d'autres contagions, l'établissement demeurera fermé durant une semaine à la demande du département tessinois de la santé.

L'éducatrice a ramené le virus d'Espagne où elle était en vacances, a indiqué mercredi la médecin cantonale suppléante Danuta Reinholz. Elle confirmait une information des médias électroniques.

L'état de santé des deux malades ne donne pas lieu de s'inquiéter. La crèche de Breganzona accueille une cinquantaine d'enfants, âgés entre 4 mois et 4 ans. Le personnel comprend une vingtaine de personnes.